Skip to content →

[Chronique] The Lemon Twigs – Do Hollywood (2016).

Penchons nous aujourd’hui sur l’album Do Hollywood du groupe américain The Lemon Twigs. Produit par Jonathan Rado du groupe Foxygen, The Lemon Twigs est un très jeune groupe articulé principalement autour de deux esprits charismatiques : les frères Brian et Michael D’Addario qui nous livrent ici une œuvre Pop d’une grande maturité.

 
                                                     Pochette de l’album “Do Hollywood”.

Do Hollywood est un album reprenant toutes les sonorités propres à la Pop des groupes ou figures ayant porté ce style à son sommet. Ainsi nous pouvons entendre des chœurs semblables à ceux de The Beach Boys ou bien des parties de synthétiseur propres à Supertramp. Mais il y a aussi de la musique de fanfare présente dans “Haroomata” rappelant l’orgue de barbarie deFor The Benefit Of Mr. Kite” des Beatles ainsi que plein d’autres surprises. En poussant l’écoute plus profondément, une oreille attentive peut même percevoir des sonorités allant de Nina Simone à Queen dans les titres “These Words” et “As Long As We’re Together”, un échantillon d’une grande diversité montrant bien la richesse de cet album surprenant.

Le clip de “As Long As We’re Together”.

Positionné entre les titres Pop, les deux frères de Long Island nous dévoilent une sublime ballade : “How Lucky Am I ?”. Cette pépite est digne des meilleures compositions pour piano de Sir Paul McCartney. En effet, les deux frères ont réussi à reporter ici des schémas harmoniques propres à ce dernier ; à s’en rapprocher, du moins. C’est donc un véritable voyage au cœur des années 1960 et 1970 que nous propose The Lemon Twigs. Leur univers est également visuel par le biais de clips colorés. Le maquillage et la tenue Glam Rock du plus jeune des deux frangins rappelant les tenues de scène de David Bowie… Une jeune formation musicale qui peine pour le moment à se faire connaître à une plus grande échelle, leurs clips totalisant à peine 500 000 vues chacun sur les media comme YouTube. Mais il est certain qu’une œuvre aussi surprenante ne peut rester indéfiniment dans l’antichambre du succès planétaire.

“The Lemon Twigs est à la fois le passé, le présent et le futur…”.

À bientôt sur RefrainS.

T.

Partager

Published in Chroniques

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *