Skip to content →

Ikaz Boi Est Brutal !

Fort d’un début d’année durant lequel il a été omniprésent, le beatmaker Ikaz Boi continue sur sa lancée en sortant son nouveau projet, intitulé « Brutal« . Celui-ci constitue le premier volume d’une série de plusieurs opus.

Il faut dire qu’il n’en est plus à son coup d’essai. Cela fait maintenant quelques temps qu’il est possible d’apercevoir le nom du producteur originaire de la Roche-sur-Yon sur les tracklists de certains des albums les plus importants de ces dernières années.

Ikaz est, en effet, loin d’être un inconnu de la scène française et internationale. On lui doit notamment les instrumentaux de plusieurs gros hits du rappeur Ateyaba (ex-Joke), parmi lesquels il est possible de citer le titre « On est sur les nerfs », l’un des plus gros succès du montpelliérain. Mais il a également travaillé sur la dernière mixtape d’Hamza, 1994, en signant le titre « Monopoly« . Impossible aussi de ne pas aborder la relation musicale qu’il entretient avec son comparse vendéen Myth Syzer, avec lequel il a sorti un EP collaboratif intitulé Cerebral, sous le label Bromance.

Le terme collaboration prend donc tout son sens lorsque l’on aborde sa discographie déjà bien fournie. Accompagner un artiste sur l’intégralité d’un projet semble être la méthode de travail qu’il affectionne le plus, et même celle qui lui réussit le mieux. Le 5 titres Mercure de Veerus, qu’il a intégralement produit, en est la preuve parfaite. Même procédé cette année, à l’occasion de la réalisation de l’album Triple S du groupe 13 Block, pour lequel il a endossé un véritable rôle de directeur artistique en plus de son rôle de producteur.

De plus, et c’est assez rare dans le milieu du beatmaking francophone, Ikaz est parvenu à s’exporter outre-Atlantique. Et c’est pour le rappeur texan Travi$ Scott que le français a placé une production, dans le cadre de son projet avec la superstar Quavo du trio Migos. Le morceau s’appelle « Re-Run », et n’a finalement pas été retenu dans la tracklist finale de Huncho Jack, mais cela démontre cette capacité à s’affranchir des frontières que les producteurs talentueux possèdent. C’est le cas par exemple de Stwo, jeune francilien signé sur OVO Sound, le label de Drake. Ikaz semble ici suivre ses traces en réalisant un tour de force peu commun.

Brutal n’est donc que la confirmation de ce parcours impressionnant. Entouré d’une multitude d’artistes talentueux, cette mixtape de 15 titres reflète parfaitement le large panel dont dispose Ikaz Boi. Des interludes sous forme de snippets entrecoupent le projet, lui-même constitué de morceaux puissants, à l’image du single « Ganja » porté par Ateyaba et par le 13 Block. Le duo de Montreuil Triplego fait également partie du casting, tout comme Hamza ou encore Adamn Killa. Le rappeur américain, en provenance de Chicago, signe d’ailleurs un titre fort de la tape, bien aidé par une production précise et efficace.

Brutal est donc à écouter d’urgence, et prouve que productivité et qualité peuvent aller de paire. Ikaz a par ailleurs annoncé le second volume pour la rentrée. Une excellente nouvelle pour le Rap français.

À bientôt sur RefrainS.

Tom Delolme pour RefrainS.

Partager

Published in Chroniques

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *