Skip to content →

Le Séisme Mental d’Argent Ardent.

Branchez les guitares… Le quatuor Argent Ardent, emmené par Grégoire Garrigues, notamment connu pour sa longue présence dans le paysage Rock parisien et pour avoir croisé le fer avec des gens ultra-fréquentables tels que Tav Falco, Kim Fowley ou Asphalt Jungle vient de sortir son nouvel album : Séisme Mental. 12 titres, 27 minutes. Un album coup de poing.

Visuel de la pochette.

Dès les premières notes, nous sommes plongés dans le son d’une époque. Très Punk/Garage dans l’énergie, le groupe bastonne des textes ciselés sur des mélodies saccadées. L’atmosphère est à l’amateurisme avec beaucoup de sérieux. Les membres du groupes ayant tous un parcours très solide.

Morceaux coups de poings, qui restent en tête, marquent l’auditrice/auditeur. Les textes sont à l’ordre du jour. “Je ne suis pas ton chien” ou “Le mauvais fils” sont typiques de ce genre de morceaux à la Wampas. Ces morceaux détonants qui mettent tout le monde d’accord.

Extrait du concert d’Argent Ardent à l’Armony.

Argent Ardent, c’est donc un collectif qui s’inscrit parfaitement dans l’art d’être français. Un vent de rébellion souffle dans ces titres. Les messages accrocheurs passent. Il y a un fort aspect urgence rock dans cet opus. Il faut aller vite, il faut que ça trace, limite sur des charbons… ardents. Les douze titres sont envoyés en moins d’une demi-heure à une allure implacable. On se croirait à la fois dans le passé et le futur. Les quatre membres se complètent parfaitement : le chanteur chante comme si sa vie en dépendait, le guitariste concentre toute son énergie dans ses riffs, la bassiste tient fièrement sa basse comme un étendard et le batteur discret, pilote l’ensemble d’une main de maître.

Derrière tout ça, une seule explication : d’un mystérieux choc temporel surgit l’idée qu’il faut rejouer du Punk Rock. le séisme mental qui en résulte est aussi intègre que la musique des Ramones, à la fois directe et imparable.

Plus d’informations 🌐 Ici.

À bientôt sur RefrainS.

C.

Partager

Published in Articles Chroniques

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *