Skip to content →

(Chronique) The Rolling Stones : “Havana Moon” — Un Film à la Hauteur de la Légende ?

L’événement musical de ce vendredi 23 septembre était bien entendu la diffusion dans les salles obscures de Havana Moon : le film du concert cubain des Rolling Stones.

Bande-annonce du film.

 

Diffusé dans plus de 200 cinémas à travers l’hexagone, ce concert est plus qu’historique. C’est le premier du genre chez les cubains depuis la levée de l’embargo américain. Attention, les Stones ne sont les pionniers et le Roc, en version stade et grandiloquence a déjà sonné sur l’archipel il y a quelques décennies. Mais ce genre de groupe… Non, jamais. Projeté en 4K, il promettait beaucoup tant sur le plan de la réalisation que celui de la performance scénique.

 
                                             Tirage de langue au fond de la classe.

Le film , tourné et monté par Paul Dugdale, connu pour avoir effectué le même exercice pour des concerts d’Ed Sheeran et des One Direction est d’une incroyable beauté. On peut noter l’utilisation timide mais judicieuse de plans ralentis qui donnent aux riffs de Keith Richards un amplitude déconcertante. Ils sont surtout là pour cacher le jeu parfois “tout pourri” selon les dires des fans les plus pointilleux du groupe.

 
(De gauche à droite) : Ronnie Wood, Mick Jagger, Charlie Watts, Keith Richards.

Autre détail qui ravira les fans les plus acharné(e)s. Le film met réellement en valeur la relation entre les musiciens sur scène. Plus de 50 ans de carrière. C’est souvent la même chanson me direz-vous. On pense d’ailleurs à tord que les concerts se suivent et se ressemblent… Il n’en reste néanmoins que les Stones font preuve d’un grand travail pour arriver à nous sortir un spectacle cohérent. Au son des “Sur ta mesure Ronnie“ lancé par Mick Jagger à son compère guitariste, ou des clins d’œil complices de Keith Richards à Charlie Watts, Havana Moon nous dévoile au grand jour le professionnalisme dont les plus grands font preuve. De riches interviews viennent compléter les pauses entre les titres (notamment avant le rappel où Charlie est bouleversant lorsqu’il évoque l’alcoolisme de Ronnie).

Ladies and Gentlemen … Please welcome the Rolling Stones…

Le film est bien réalisé, l’événement est historique, 1 200 000 personnes sont là pour les applaudir… Mais musicalement qu’on t-ils offert ?

 
                                                                  Poster de la tournée.

Depuis une dizaine d’années, chaque tournée des Rolling Stones soulève les mêmes questions : “Est-ce la dernière ?” “Sont-il en forme ?”.

La dernière tournée “Olé” en Amérique Latine s’est terminée sur ce concert de la Havane. Les Stones ont commencé leur set avec des classiques comme énergique Jumping Jack Flash . Ils nous rappellent ensuite que “C’est seulement du Rock’n’Roll mais que nous aimons cela“. Ils n’oublient pas certains morceaux moins célèbres comme Out Of Control interprété encore une fois par un Mick Jagger transcendé. La mélodique Angie est présente… On retrouve l’habituel set de Keith Richards avec une classique interprétation de You Got The Silver puis les choses sérieuses commencent … Keith Richards lance le riff de Midnight Rambler. L’énergie dépensé par les Glimmer Twins sur ce morceau d’anthologie permet de répondre à toutes les questions soulevées sur la santé des britanniques. Ce morceau ne s’arrête jamais , les Stones non plus…

 
                                                                 Incontrôlables !
 
                 Bon courage à la personne qui revient de la buvette avec quatre bières…

Après plus d’une heure et demi de concert, les Rolling Stones concluent leur set par l’un de leur morceaux les plus emblématique “Satisfaction”. Le groupe a une nouvelle fois rendu une copie à la hauteur de l’événement.

Le film, un document indispensable pour tout aficionado des “Pierres qui Roulent “ permet aussi au grand public qui trouvera dans ce film les clefs pour apprécier la grandeur de ce groupe complètement démesuré. Un témoignage de la magie de la musique : un art qui rassemble tous les individus sans distinction politique.

À bientôt sur RefrainS.

T.

Partager

Published in Chroniques

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *