Skip to content →

La Mauvaise Réputation de Joan Jett.

Joan Jett, c’est bien plus que “I Love Rock’n’Roll“. C’est vrai, elle est devenue une méga-star depuis le hit numéro un, et cette gloire s’est intensifiée avec le nombre de lectures du clip sur MTV et plus tard sur YouTube. Mais cette base de la popularité ne peut pas définir correctement un musicien. Jett a travaillé dur avant la célébrité. Cette célébrité, elle l’a déchirée sur scène en mode Hard Rock avec The Runaways, influençant de nombreux musiciens – à la fois sa cohorte de punk rockers et des générations de jeunes groupes – avec son style sans concession. Bad Reputation vous montre ce qu’est une conduite déchaînée. Joan Jett et ses amis vous racontent comment ça s’est passé dans la scène Punk en plein essor dans les années 70, et leurs entretiens sont illustrés d’incroyables images d’archives. Le thème est clair : même si les gens ont essayé de définir Jett et de la garder collée à un style, elle n’a jamais fait de compromis. Elle vous bottera le cul et vous l’aimerez d’autant plus pour cela.

Bande-annonce du film.

Pourquoi ce Film ?

Le film (Magnolia Pictures, BMG et Blackheart Films/Inaudible Films) ? Parce que Joan Jett est l’essence du Rock’n’Roll. Elle est un symbole dans ce club sombre et maussade rempli du rugissement hormonal, du désespoir et de la baise, oui ! Elle est aussi ce que ce genre de chanteuse au milieu d’un stade rempli de centaines de milliers de spectateurs les poings en l’air. Une musicienne qui travaille seule dans sa chambre sur une chanson. Une explosion atomique de trois cordes de guitare qui a mille coups dans le ventre. C’est aussi un combat contre l’injustice de tous les horizons. Une voix pour les sans voix. Une championne parmi les champions. Un manifeste féministe en chair et en os. Un pavé de chemins pour les petites filles de tout l’univers qui ne voyaient pas le rose était leur couleur… C’est en cela que le film se doit d’exister.

Montez le son !

Mais qui es-tu Joan Jett ?

Joan Jett est une créatrice, une innovatrice et une visionnaire. En tant que chef de file des Blackhearts, avec qui elle fut intronisée au Rock and Roll Hall of Fame, elle a enregistré huit albums de platine et d’or et neuf singles au Top 40, y compris les classiques “Bad Reputation”, “I Love Rock’N’Roll”, “I Hate Myself For Loving You” et “Crimson and Clover”. Son label indépendant Blackheart Records a été fondé en 1980 après avoir été rejeté par pas moins de 23 labels. Blackheart est l’un des plus anciens labels indépendants et continue à donner la parole à de nouveaux groupes. Jett a joué dans des films et à la télévision, notamment dans le film Light Of Day de 1987 et dans une comédie musicale de Broadway nominée aux Tony, The Rocky Horror Show. Elle est apparue dans des émissions de télévision à succès telles que celle d’Oprah et Law and Order.

En tant que productrice, elle a supervisé les albums de Bikini Kill, Circus Lupus, ainsi que le chef-d’œuvre punk de LA, Punk LA, de GI, GI.

L’affiche du film.

Sa musique est devenue une force permanente dans la culture populaire. Une version de “I Hate Myself For Loving You” a été retravaillée pour la chanson thème des matchs de football américain de NBC, Waiting All Day For Sunday Night, et a été interprétée pendant 9 saisons par des artistes comme Pink, Faith Hill et Carrie Underwood. Sa musique est entendue dans d’innombrables films et émissions de télévision, y compris Easy-A, Kick Ass, The Runaways dont nous nous souvenons particulièrement, Shrek, Baby Mama et bien d’autres.

Depuis qu’elle a co-fondé à l’âge de 15 ans, le quintette Punk féminin pionnier, The Runaways, la détermination et le dynamisme de Jett l’ont maintenue dans l’œil du cyclone et du public. Jett a pu voir son histoire racontée dans The Runaways, le film basé sur le livre de Cherie Currie (Neon Angel) mettant en vedette Kristen Stewart dans le rôle de Jett, et Dakota Fanning dans le rôle de Currie. Jett était proche du projet : elle a été productrice exécutive. Jett et les Blackhearts ont sorti leur dernier album, Unvarnished, en 2013 et continuent de parcourir le monde à la lueur des foules de fans.

Faites pas la gueule…

Joan Jett a passé toute sa vie à briser les barrières et à défier les idées fixes. Il s’agit après tout d’une femme qui est à la fois porte-parole de PETA et fervente partisane de l’armée américaine. “J’ai eu une carrière bénie”, dit-elle. “Je me considère tellement chanceuse d’avoir pu faire les choses à ma manière”. Alors ? C’est pas de la mauvaise réputation tout ça ?

À bientôt sur RefrainS.

C.

Partager

Published in Articles Chroniques

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *