Skip to content →

Leçon de Marketing Malin par XTC.

Dans la série des gros malins de l’histoire de la musique et de son industrie, il y en a qui aujourd’hui ont encore un statut de sujet d’étude. Pouvant largement être cité comme exemple dans des textes liés à l’évolution du support physique, le groupe anglais XTC a fait un très gros coup en 1978.

On ne se rend malheureusement pas assez compte de l’importance de ce groupe emmené par ce pur génie d’Andy Partridge. La formation publie son deuxième album intitulé Go 2 en 1978. Pour se moquer (déjà !) du marketing et de sa dictature, au lieu d’une belle photo du groupe ou d’un beau design flashy qui attitre le regard, la pochette ne comporte que du texte, façon machine à écrire, en blanc sur fond noir. L’idée est simple.

Il explique comment les pochettes sont conçues pour faire vendre des disques :

Une leçon de marketing. Prenez ça les financiers…

Nous sommes sympas, nous vous mettons la traduction :

Voici une POCHETTE D’ALBUM. Ce texte est le DESIGN de la pochette. Ce DESIGN a pour but d’aider à VENDRE le disque. Nous espérons retenir votre attention et vous encourager à choisir ce disque. Lorsque ce sera fait, vous serez peut-être convaincu d’écouter la musique. Dans ce cas précis, il s’agit de l’album de XTC Go 2. Puis nous aimerions que vous l’ACHETIEZ. Plus vous serez nombreux à l’acheter, plus notre maison de disque Virgin, Ian Reid notre manager et XTC gagneront de l’argent. Une bonne pochette est une pochette qui attire le plus grand nombre d’acheteurs, ce qui vous donne plus de PLAISIR. Ce texte est censé retenir votre attention tout comme le ferait une illustration. Ce design a pour but que vous lisiez ce TEXTE. Cela s’appelle attirer sa victime et vous êtes la VICTIME. Si vous pensez être un esprit libre, vous devez immédiatement cesser de LIRE ce texte car tout ce que nous essayons de faire c’est que vous poursuiviez votre lecture. C’est une véritable contrainte car si vraiment vous vous arrêtez, vous ne ferez que ce que nous souhaitons depuis le début. Ce sont des ruses et c’est la pire ruse de toutes les ruses puisque nous expliquons la ruse tout en essayant de vous jouer un tout et si vous avez lu ce texte jusque là, vous avez été piégé mais vous ne l’auriez pas su si vous n’aviez pas poursuivi notre lecture. Nous avons la franchise de vous le dire au lieu de tenter de vous séduire par un beau visuel qui peut très bien vous laisser indifférent. Nous vous prévenons que vous devez acheter ce disque car par essence il s’agit d’un PRODUIT et les PRODUITS sont destinés à être consommés, vous êtes un consommateur et il s’agit d’un bon PRODUIT. Nous aurions très bien pu écrire le nom de notre groupe en gros caractères pour le mettre en avant et vous l’auriez probablement acheté. Ce que nous pensons réellement c’est que vous être BÊTE d’acheter ou de ne pas acheter un album en ne vous fiant qu’à sa pochette. C’est une arnaque car si vous partagez notre avis vous devez apprécier ce texte – et donc la musique qui s’y trouve. Mais nous vous avons prévenu. L’arnaque est une arnaque. Une bonne pochette d’album peut être considérée comme une pochette qui vous fera acheter l’album, mais cela ne VOUS arrivera jamais car VOUS savez qu’il ne s’agit que d’une pochette d’album. Et voici la POCHETTE DE L’ALBUM.

Un véritable coup de génie…

À bientôt sur RefrainS.

C.

Partager

Published in Articles

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *