Skip to content →

Les Pierres qui Roulent Déroulent pour un Second Soir à l’U Arena de Nanterre.

Épisode 2.

Tout au long de ce mois d’octobre marqué par la tenue de trois concerts des Rolling Stones dans la capitale française, notre équipe vous propose un suivi global de ces événements. Retour sur ce deuxième show en mode “croix de feu, ouragan”.

“Ladies and Gentlemen! The Rolling Stones!“.

                                          L’amour, c’est regarder dans la même direction.

Il est 21h00 lorsque depuis notre habituel premier rang, nous apercevons un roadie équiper Keith Richards d’une Fender Telecaster bleu turquoise. En tant qu’observateurs que nous sommes, nous sommes surpris. Tout le long de la tournée No Filter, le groupe de Mick Jagger a débuté à chaque fois par le satanique “Sympathy For The Devil” joué sur une belle Gibson ? Et nos doutes étaient fondés. Pas de bongos sur cette entrée mais seulement une annonce tonitruante : “Ladies and Gentlemen, please welcome : The Rolling Stones” ! C’est parti pour un démarrage en trombe. Keith s’avance sur la scène et balance le riff tout en puissance de Jumpin’ Jack Flash ! Le public indulgent accorde toujours à ce bon vieux briscard un quota d’erreurs sur ses parties de guitare. Cette fois-ci ce dernier a cramé son joker dès le second morceau avec un false start anthologique sur l’intro de “It’s Only Rock’n’Roll”. Les plus pointilleux font déjà la gueule. Pour d’autres, après coup, l’émotion prendra le dessus…

Une Setlist Blues.

Tirés du dernier album “Blue & Lonesome”, le public parisien a eu la chance d’entre les titres “Hate To See You Go” et “Ride ‘Em On Down”. Une bonne occasion de mettre en valeur les talents d’harmoniciste du Mick. L’harmonica étant son instrument… Le surprenant “Dancing With Mr. D” de l’excellent Goats Head Soup vient ensuite se glisser dans la setlist pour compléter cette dynamique blues.

 
Une certaine idée de la scène (crédit photographique : Frédéric Marc pour Radio Perfecto).

Mais où Sont les Papys du Rock ?

L’expression “papys du rock” revient sans cesse dans les bouches. Mais il faut être aveugle ou sourd pour réellement dire une telle absurdité. Les véritables “papys” étaient bel et bien en tribune pour ce concert événement. Car sur la scène la débauche d’énergie des quatre principaux Rolling Stones (sans compter les musiciennes/musiciens les accompagnant) est réellement impressionnante. Car croyez-le ou non , l’enchaînement de deux morceaux marathon comme “Miss You” et “Midnight Rambler” ne se fait jamais dans la douleur.

 
                                     Un grand et gros merci (crédit photo graphique : U Arena).

Nous vous donnons rendez-vous jeudi pour un troisième et dernier compte rendu. Le concert de mercredi marquera également la clôture de la tournée européenne des Rolling Stones.

À Bientôt sur RefrainS.

T.

#StonesNoFilter #StonesParis

Setlist :

 
Setlist.
Partager

Published in Articles

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *