Skip to content →

[Chronick] Nick Waterhouse – Nick Waterhouse (2019).

S’il n’y avait qu’un mot simple pour décrire cet album : ça serait “Woah !”. Nick Waterhouse est un chanteur/compositeur américain profondément enraciné dans le Blues, le Rhythm & Blues et le Jazz traditionnels. Son quatrième album, Nick Waterhouse, est tout ce que vous pouvez espérer en tant que fan du genre.

Résultat de recherche d'images pour "nick waterhouse nick waterhouse"
Tambour Battant.

Lorsque l’aiguille de la tête de lecture de la platine touche le disque (ou votre doigt, le bouton de lecture), vous êtes renvoyé dans les années 50 et 60. Dean Martin, Johnny Ray, Fats Domino, Bing Crosby… Waterhouse s’intégrerait parfaitement à cette époque. Et une fois que vous réalisez qu’il est né en 1986, alors que la plupart de ses influences évidentes étaient déjà mortes. Cela donne à sa musique un aspect encore plus impressionnant.

Son album éponyme est le numéro quatre d’une carrière assez réussie de 9 ans et plus. Chaque chanson a une ambiance californienne distincte qui parvient à alléger même les jours les plus gris, et ce n’est pas exagéré. Dès que “By Heart” commence, vous pouvez presque sentir le soleil sur votre peau. Un rythme rapide et amusant est associé à une voix douce, légèrement râpeuse. Imaginez Hozier sans le son en mode “cathédrale”, associé au chanteur de Lord Huron.

Le rythme défini par “By Heart” est ralenti par “Song For Winners”. C’est un album de gagnant qu’on vous dit. Ralenti, certes ; mais dans le bon sens. Surf-Rock et Blues vous mettent sur une Harley-Davidson qui emprunte la Route 66 à travers le désert de l’Arizona, juste pour vous mettre sur une plage du sud de Californie avec une bière bien fraîche à la main. Dès que “I Feel An Urge Coming” commence, Waterhouse continue de ces chansons parfois rapides, parfois lentes dont lui seul à le secret. Ce qui maintient l’intérêt de l’auditeur. Quelle maîtrise.

Un des grands moments de ce disques est sans doute la piste numéro 6, “Wreck The Rod”. Une composition de guitare, piano et instruments à vent constitue une chanson excitante et rythmée qui remplira la piste de danse en une fraction de seconde.

Cet album devrait figurer dans toutes les bonnes collections de disques et est un choix évident pour les fans de la vieille école Rhythm & Blues avec un style moderne, des artistes comme Hozier ou des légendes du Blues plus classique comme Fats ou Crosby.

À bientôt sur RefrainS.

C.

Partager

Published in Articles Chroniques

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *